Les services d'accompagnement

Le service social

Contacts

Du lundi au vendredi de 9h00 à 17h00

Mme Yéliz AKBAS :  +32490 56 81 43
Mme Dominique KLEIN : +32490 56 81 44
Mme Aurore LEMAL : +32491 34 07 96

Le service social peut vous aider à surmonter les difficultés personnelles, familiales, matérielles ou autres causées par votre hospitalisation. Il peut également effectuer pour vous des démarches administratives et organiser avec vous au mieux votre sortie de l’hôpital vers votre domicile ou vers une autre institution comme les maisons de repos ou de soins. Durant votre séjour, sur demande au personnel infirmier, le service social est disponible pour vous rencontrer. 

Médiation interculturelle

Contact

Mme Yéliz AKBAS : +324 248 73 59

Madame Yéliz AKBAS, médiatrice interculturelle et assistante sociale se tient à disposition des personnes d’origine turque éprouvant des difficultés de communication.

L’ASBL Alternative

Contact :

Du lundi au vendredi de 8h30 à 17h

Mme Laeticia DI BARTOLOMEO : +324 248 75 98
E-mail

« Alternative » est un service d’aide aux victimes de violences conjugales : accueil, écoute, accompagnement et orientation. Ce projet est né d’une collaboration entre la clinique André RENARD et le centre de planning familial des FPS avec le soutien de la Région Wallonne.

À la clinique, le service propose gratuitement sur rendez-vous :

  • un accueil en toute discrétion
  • une écoute et un soutien en toute confidentialité
  • un accompagnement dans les premières démarches, en partenariat avec les intervenants psycho-médico-sociaux et dans le respect des désirs et des choix des victimes
  • une orientation vers des services spécialisés
  • une boite aux lettres à usage privé pour y déposer documents médicaux, administratifs ou juridiques pouvant se révéler utiles lors de démarches ultérieures

Service de droit social

Contact

Le jeudi de 14h à 16h30

Tél: +324 248 77 57

Le service de droit social est accessible le jeudi après-midi à la polyclinique de Chênée uniquement. Le service accompagne les patients dans le cadre de leur démarche de reconnaissance de maladie professionnelle.